Linder 1904

quand tout a commencé

1895, Célestin Linder, jeune technicien textile suisse, émigre en France. En 1904, il est embauché comme directeur technique dans une usine de tissage à Violay dans la Loire. Quelques années plus tard, il prend la direction de l'usine puis la rachète et crée la société Linder.
Au début du siècle, l'usine Linder travaille aussi bien le coton, la soie, la laine et réalise des tissages de toutes sortes.
(En photo : bâtiment de droite, l'usine en 1904)

Slide background

le début du siècle l'essor

Le savoir-faire technique de Linder est reconnu dans toute l'Europe.
Le succès permet à Célestin de créer d'autres sites de production, d'enrichir son parc machines et dans le même temps de créer le premier métier à tisser de 240 centimètres de large, une prouesse technologique.
(En photo : ouvrières de l'usine)

Linder 1920

pendant les guerres le tissage continue

Malgré la mobilisation de la première guerre, le STO les coupures de courants, le manque de matières premières et même si 40% des machines sont à l'arrêt, les usines Linder ont continué à produire tout en conservant du mieux possible son personnel.
(En photo : les ateliers Linder de St Marcel)

Linder 1940

L'après guerre l'innovation

Grâce aux dessins des nouveaux métiers Jacquard et à l'extension des ateliers, Célestin Linder et son fils René étoffent leur offre de nappages et tissus. L'innovation permet maintenant à un seul ouvrier de conduire cinq métiers automatiques.
(En photo : Métiers à tisser Jacquard - Célestin et Nancy Linder)

Linder 1960

les 30 glorieuses et les synthétiques

Linder SA agrandit son usine et travaille de nouvelles fibres synthétiques légères et transparentes pour le linge de table, le linge de lit, de fenêtre et les tissus d'ameublement.
La société crée la marque Triomphe Rhodia, un succès commercial. L'avènement de la décoration de la fenêtre est en marche.
(En photo : la débauche à l'usine Linder)

Linder 1980

les années 80, le boom de la décoration

L'explosion du marché de la décoration de la fenêtre, l'arrivée des voiles polyester et le succès du Tergal Plein Jour ont ouvert à Linder de nombreux marchés internationaux.
Les usines s'agrandissent, le savoir-faire de Linder Tisseur Créateur et la qualité des produits s'exportent dans le monde entier.
(En photo : André, Pierre et René Linder - Métiers à tisser)

Linder 1970-80

la fin du 20ème s. la mondialisation

La fin du 20ème siècle marque la fin des spécificités régionales, le textile se délocalise dans le monde entier.
Malgré une concurrence internationale agressive, Linder SA tient à perpétuer sa qualité de fabrication et son savoir-faire Français en maintenant son usine à Violay
Une stratégie dans le respect de l'esprit familial d'entreprise insufflé par son fondateur : Célestin Linder.

RUE CELESTIN LINDER, LE LIVRE

L’histoire d’une épopée industrielle à travers son fondateur, Célestin Linder
L’histoire d’une région textile autour du village de Violay, entre Loire et Rhône
L’histoire d’une saga familiale
L’Histoire tout court, avec une traversée pleine d’émotion dans le siècle dernier.

Petit-fils de Célestin Linder, André Linder est né le 22 Décembre 1932 dans la maison familiale de Violay. Il est licencié en droit et diplômé de l’Ecole Supérieure de Commerce de Lyon. De 1963 à 1995, il co-dirige LINDER SA dont il assure la présidence pendant 23 ans.
Il est aujourd’hui marcheur, skieur, chasseur et rassembleur de souvenirs…
Il a été aidé dans sa démarche de narrateur, par Angelina Barras, agrée par l’académie des écrivains publics de France.

depuis 1904